< >

LEE JEFFRIES

SKID ROW V

  • 1. Format
  • 2. Finition
  • 3. Encadrement

Choix du format

Choix de la finition

Montant total : Sans cadre

étape précedente

Choix du cadre

Montant total :

étape précedente
Edition limitée de 155,00$ à 4.380,00$

Choisir le format, la finition et le cadre

DÉTAILS DE L'OEUVRE

OPTIONS DE LIVRAISON

Disponible en galerie
Retrait immédiat en galerie
Livraison en galerie
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile, Collector, Giant, Exception
sous 10 jours, Gratuit

Plus d'informations concernant la livraison

L'artiste

Originaire du Royaume-Uni, Lee Jeffries vit à Manchester et parcourt continuellement les grandes villes occidentales à la rencontre des habitants des rues dont il souhaite révéler la noblesse. Autrefois comptable, c’est lors d’un marathon qu’il effectue en 2008 à Londres qu’il croise le chemin d’une jeune femme blottie dans son sac de couchage près de Leicester Square. Sa perception des sans-abri s’en trouve bouleversée et Lee Jeffries ne peut s’empêcher de la photographier. Cette formidable rencontre marque le début de sa démarche artistique et sociale : les SDF deviennent ses principaux et uniques sujets. Le photographe humaniste explique que chaque image résulte d’une longue discussion avec chacun d’entre eux, un moment privilégié qui lui permet d’établir une connexion se ressentant particulièrement dans leur regard. « L’émotion est dans les yeux » précise Lee Jeffries dont les majestueux portraits en noir et blanc permettent de recueillir des fonds pour aider et témoigner des conditions de vie difficiles de ces personnes isolées, oubliées et abîmées par une vie de souffrance.  ... Voir plus Voir moins

TOUTES SES PHOTOGRAPHIES

Quand je vais dans des endroits comme Skid Row, je passe des heures à marcher, à regarder les visages. Je cherche une sorte d'émotion. Cette personne m'a interpellé. Je suppose que je suis attiré par des visages qui sont presque bibliques.

LEE JEFFRIES

AUTOUR DE L'OEUVRE

The photograph depicts a homeless person. Lee Jeffries is biased to front on views andclosely frames the face. Processing in black and white reinforces the contrasts and shapes the portrait. Neither indulgence, nor complaisance, the style is unadorned. Theartist put emphasis on the relief of the face and laid the wrinkles bare like furrows. Thestrength of this photograph lays in the model's attitude. Lee Jeffries succeeds in magnifying the character who seems both timeless and out of this world. This portrait speaks volumes. A story unfolds. It is no longer possible for the spectator to remain indifferent. The photograph becomes a document which narrates misery, injustice and suffering. Yet, Jeffries' work is stripped of any sordid realism. The portrait is hieratic and true nobility emanates from this face

INTERVIEW

Comment est née ta passion pour la photographie ?
Je suis romantique. J'ai passé toute ma vie d'adulte à chercher quelque chose. Durant mes années 20-30, je n'avais aucune idée de ce que c'était. Ce n'est que dans mes années 40, quand j'ai ...

LIRE TOUTE L'INTERVIEW

Photographie d'art en édition limitée

 
Paris, New York, Tokyo...

Plus de 90 galeries dans le monde pour découvrir nos collections et bénéficier de l'expertise de nos galeristes.

Trouver une galerie

 
Edition limitée et numérotée

Toutes les photographies sont fournies avec leur certificat d'authenticité en édition limitée et numérotée.

Découvrir

 
 
Tirages en qualité galerie

Des tirages argentiques réalisés dans notre laboratoire professionnel YellowKorner sous la supervision des artistes.

Notre laboratoire

Retrait gratuit en galerie

Emballage sécurisé, échanges et retours gratuits.

Nos garanties

Nos artistes phares

THIBAUD POIRIER

Enfant d’expatrié, Thibaud Poirier a connu vécu son enfance dans de nombreuses villes du monde. Mais entre Houston, Montréal, Buenos-Aires ou Tokyo, c’est cette dernière qui l’a le plus influencé : « J’y ai découvert l’architecture, notamment de Tadao Ando, et c’est devenu une pa...

ALFREDO SANCHEZ

Alfredo Sanchez ne se prédestinait pas à la photographie. Né à Mexico en 1954, il étudie le droit et se construit une carrière dans le secteur privé. “Mon temps libre, je l’occupais à jouer au tennis, monter à cheval, sans oublier mon passe-temps favoris : la photographie” racont...

LUDWIG FAVRE

Né à Senlis en 1976, Ludwig Favre vit et travaille aujourd’hui à Paris. Des études d’histoire de l’art, de multimédia et d’audiovisuel mais également la transmission d’une passion entre un père et son fils sont autant de moyens qui ont formé l’œil du photographe, sensible à la re...