< >

DERNIERS EXEMPLAIRES

LEE JEFFRIES

Skid Row IV

  • 1. Format
  • 2. Finition
  • 3. Encadrement

Choix du format

Choix de la finition

Montant total : Sans cadre

étape précedente

Choix du cadre

Montant total :

étape précedente
Edition limitée de 155,00$ à 4.800,00$

Choisir le format, la finition et le cadre

DÉTAILS DE L'OEUVRE

OPTIONS DE LIVRAISON

Disponible en galerie
Retrait immédiat en galerie
Livraison en galerie
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile, Collector, Giant, Exception
sous 10 jours, Gratuit

Plus d'informations concernant la livraison

AUTOUR DE L'OEUVRE

Lee Jeffries a rencontré un grand nombre de sans-abris avec pour objectif de faire leur connaissance et d'exprimer ou partager leurs émotions en les photographiant. L'artiste y a réalisé ce portrait d'un sans-abri. Isolé de son contexte et photographié en noir et blanc, il semble jaillir hors de l'inconnu et apparait plus présent que jamais. La proximité et l'intimité ainsi recréées avec le spectateur sont troublantes. L'artiste a intensifié l'émotion de son regard si contrasté et a souligné les traits de son visage gravé par son histoire.

INTERVIEW

Comment est née ta passion pour la photographie ?
Je suis romantique. J'ai passé toute ma vie d'adulte à chercher quelque chose. Durant mes années 20-30, je n'avais aucune idée de ce que c'était. Ce n'est que dans mes années 40, quand j'ai ...

LIRE TOUTE L'INTERVIEW

L'artiste

Originaire du Royaume-Uni, Lee Jeffries vit à Manchester et parcourt continuellement les grandes villes occidentales à la rencontre des habitants des rues dont il souhaite révéler la noblesse. Autrefois comptable, c’est lors d’un marathon qu’il effectue en 2008 à Londres qu’il croise le chemin d’une jeune femme blottie dans son sac de couchage près de Leicester Square. Sa perception des sans-abri s’en trouve bouleversée et Lee Jeffries ne peut s’empêcher de la photographier. Cette formidable rencontre marque le début de sa démarche artistique et sociale : les SDF deviennent ses principaux et uniques sujets. Le photographe humaniste explique que chaque image résulte d’une longue discussion avec chacun d’entre eux, un moment privilégié qui lui permet d’établir une connexion se ressentant particulièrement dans leur regard. « L’émotion est dans les yeux » précise Lee Jeffries dont les majestueux portraits en noir et blanc permettent de recueillir des fonds pour aider et témoigner des conditions de vie difficiles de ces personnes isolées, oubliées et abîmées par une vie de souffrance.  ... Voir plus Voir moins

TOUTES SES PHOTOGRAPHIES

“When I go to places like Skid Row, I spend hours walking, looking at faces. I’m looking for some kind of emotion. This person caught my eye. I suppose that I am attracted to faces that are almost biblical.” Lee Jeffries

LEE JEFFRIES

Photographie d'art en édition limitée

 
Paris, New York, Tokyo...

Plus de 90 galeries dans le monde pour découvrir nos collections et bénéficier de l'expertise de nos galeristes.

Trouver une galerie

 
Edition limitée et numérotée

Toutes les photographies sont fournies avec leur certificat d'authenticité en édition limitée et numérotée.

Découvrir

 
 
Tirages en qualité galerie

Des tirages argentiques réalisés dans notre laboratoire professionnel YellowKorner sous la supervision des artistes.

Notre laboratoire

Retrait gratuit en galerie

Emballage sécurisé, échanges et retours gratuits.

Nos garanties

Nos artistes phares

BERNHARD HARTMANN

Né en Francfort en 1955, Bernhard Hartmann débute à 18 ans comme photographe de presse pour un journal allemand. Autodidacte, il suit des études d’art et devient photographe de paysage après avoir découvert ce medium à l’aide du Polaroid de ses parents. Il crée des images dramati...

RUSLAN BOLGOV

Ruslan Bolgov est né en 1974 à Klaipeda, en Lituanie, sur les bords de la mer Baltique. Il prend ses toutes premières photos à l’adolescence mais ne pousse pas plus loin l’expérience. Ce n’est qu’à la fin de ses études en économie et finance qu’il s’y remet sérieusement. Il s’ach...

CLAUDE DEGOUTTE

“Le mur appartient aux "demeurés", aux "inadaptés", aux "révoltés", aux "simples", à tous ceux qui ont le coeur gros. Il est le tableau noir de l'école buissonnière. » raconte l’artiste franco-hongrois Brassaï dans son célèbre ouvrage “Graffiti”. Véritable ode à l’art urbain, le ...