COLORAMA

À l’origine de cette collection, les gigantesques images retroéclairées par Kodak ont servi pour être exposées dans le hall de Grand Central à New York, la firme proclamait en effet à cette époque, sa toute-puissance photographique. Utilisés comme espace publicitaire de 1950 à 1990 dans la mythique gare ferroviaire de Manhattan, les clichés placardés étaient des transparents aux dimensions exceptionnelles de 18 mètres de large sur 6 mètres de haut. Du jamais vu dans le monde de la photographie. Par leurs mises en scènes spectaculaires, presque surréalistes, ces panoramiques sont devenus des outils de communication au service de la promotion des pellicules et des appareils de prise de vue de la marque. Véritable feuilleton au long cours, le Kodak Colorama Display a su mettre en scène pendant plus de 40 ans, l’histoire d’une famille idéale sans contradiction ni contestation, autrement dit, l’expression du rêve américain d’après-guerre, son versant le plus aimable et le plus universellement adoptable. Les images de la collection Colorama servaient avant tout à la promotion commerciale de produits de la firme Kodak que l’on aperçoit dans chaque mise en scène. Ces panoramas en appellent au thème commun et classique du passage du temps, pour mettre en valeur la fonction de l’appareil photo, moyen de saisir et de conserver les meilleurs instants d’une vie, qu’il s’agisse d’anniversaires, de réunions de famille, de mariages, ou de scènes de vacances. Ces clichés monumentaux, par leur esthétique et leur ambition, dépassent cependant le simple constat publicitaire et la prouesse technologique. Ils racontent aussi l’histoire d’une famille idéale et produisent, par cette occasion, un discours volontairement patriote et conservateur sur l’Amérique des années 50. Dans cette promotion de l’ « American Way of Life », la contre-culture semble inexistante et tout semble pur derrière les couleurs éclatantes et les sourires figés des personnages enjoués.

Lire davantage