< >

CE WEEK-END : LIVRAISON GRATUITE

MIGUEL VALLINAS

CECI N'EST PAS UN BOUGEOIR

  • 1. Format
  • 2. Finition
  • 3. Encadrement

Choix du format

Choix de la finition

Montant total : Sans cadre

étape précedente

Choix du cadre

Montant total :

étape précedente
Edition limitée de 155,00$ à 6.681,00$ BLACK FRIDAY : -15%

Formats remisés : GRAND, GEANT, COLLECTOR, EXCEPTION

Choisir le format, la finition et le cadre

DÉTAILS DE L'OEUVRE

OPTIONS DE LIVRAISON

Disponible en galerie
Retrait immédiat en galerie
Livraison en galerie
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile, Collector, Giant, Exception
sous 10 jours, Gratuit

Plus d'informations concernant la livraison

L'artiste

Né en 1971 à Medina del Campo dans le nord-ouest de l’Espagne, le photographe Miguel Vallinas réalise depuis plus de trente ans des images pour l’industrie, la télévision et la publicité. Il s’est formé à l’École de photographie et de cinéma de Madrid (EFTI) où il vit encore aujourd’hui. En parallèle de son activité commerciale, Miguel Vallinas développe des projets artistiques personnels qui lui valent le mérite d’exposer dans des galeries hispaniques mais également à l’étranger et notamment pour la foire internationale Affordable Art Fair. Il présentait récemment sa série « Segunda Pieles » à Londres puis à Hong Kong. Son travail est de surcroît largement publié dans des magazines spécialisés tels que Vogue, Vanity Fair ou encore The Guardian. Artiste accompli, il trouve son inspiration dans tout type de sujets, qu’il s’agisse d’architectures contemporaines, de paysages urbains ou de portraits.  ... Voir plus Voir moins

TOUTES SES PHOTOGRAPHIES

Il faut faire ressortir l'animal qui se trouve en chacun de nous comme s'il s'agissait de véritables modèles.

MIGUEL VALLINAS

AUTOUR DE L'OEUVRE

After Pieles [Skins], in which Miguel Vallinas staged himself exercising various professions or mastering a number of ancestral traditions, came Segunda Pieles [Second Skins] in which taxidermied animals took the place of individuals, sporting sophisticated styles of dress. The third and final body of images Ceci n’est pas [This Is Not] completes the Spanish photographer’s series. This new collection is a series of surrealist images that reconsider the human form. Extending his previous work, it explores the deconstruction of identity. Ranging from cupcakes to pigs, the heads of the characters have been replaced by inanimate objects representing our thoughts, dreams, and desires. It is inspired by the work of René Magritte that ensnares the perception and expectations of the beholder by creating visual games and double meanings. Presenting the same humour as the Belgian painter, Miguel Vallinas questions our preconceived ideas regarding appearances in the face of social diktats. This image thus invites us to think about what is really there, what we think we are, what others think of us, what we would like to be, and what we truly are.

DÉTAILS DE L'OEUVRE

Date de la prise de vue

07 mars 2019

Sujet de l'oeuvre

Photographie d'art en édition limitée

 
Paris, New York, Tokyo...

Plus de 90 galeries dans le monde pour découvrir nos collections et bénéficier de l'expertise de nos galeristes.

Trouver une galerie

 
Edition limitée et numérotée

Toutes les photographies sont fournies avec leur certificat d'authenticité en édition limitée et numérotée.

Découvrir

 
 
Tirages en qualité galerie

Des tirages argentiques réalisés dans notre laboratoire professionnel YellowKorner sous la supervision des artistes.

Notre laboratoire

Retrait gratuit en galerie

Emballage sécurisé, échanges et retours gratuits.

Nos garanties

Nos artistes phares

PEDRO JARQUE KREBS

Des beautés féroces isolées de tout contexte comme si elles avaient été capturées dans leur intimité la plus secrète, tel est le remarquable geste artistique de Pedro Jarque qui permet de redonner aux animaux une partie de leur dignité volée. Formé en philosophie à l’Université P...

THIBAUD POIRIER

Enfant d’expatrié, Thibaud Poirier a connu vécu son enfance dans de nombreuses villes du monde. Mais entre Houston, Montréal, Buenos-Aires ou Tokyo, c’est cette dernière qui l’a le plus influencé : « J’y ai découvert l’architecture, notamment de Tadao Ando, et c’est devenu une pa...

ALFREDO SANCHEZ

Alfredo Sanchez ne se prédestinait pas à la photographie. Né à Mexico en 1954, il étudie le droit et se construit une carrière dans le secteur privé. “Mon temps libre, je l’occupais à jouer au tennis, monter à cheval, sans oublier mon passe-temps favoris : la photographie” racont...