Les artistes révélés en 2020

Avant de débuter une nouvelle année artistique, YellowKorner vous présente les nouveaux artistes de la collection ayant marqué 2020. Repérés cette année par notre comité artistique, Andrea Pavan , Marie-Laure Vareilles , Polar Bear , Thibaud Poirier ont su recueillir votre plébiscite.

Andrea Pavan

Surréaliste

BIOGRAPHIE

Architecte de formation, l’artiste italien Andrea Pavan voue un intérêt particulier à l’aménagement de l’espace. La géométrie en particulier le fascine. Né en 1968, il sort diplômé de l’université d’architecture de Florence en 1996. Sa carrière lancée, il consacre son temps libre à la photographie. Au fil des années, son intérêt pour le huitième art grandit et son style évolue vers le conceptualisme. C’est l'avènement du réseau social Instagram qui provoquera une transition majeure pour l’artiste. Depuis 2014, il utilise la plateforme pour partager ses oeuvres, sa vision artistique d’un monde singulièrement géométrique et résolument esthétique. Hors du temps et de l’espace, ses créations obéissent à un scénario dans lequel la lumière tient le premier rôle. Elle dessine le contour des formes géométriques d’une composition surréaliste en noir et blanc.  ... Voir plus Voir moins


Les photographies en noir et blanc d’ Andrea Pavan ne sont pas comme toutes les autres. L’artiste utilise cette technique de photographie pour créer de la profondeur, donner forme à un environnement imaginaire. Le personnage est noyé dans des couloirs sans fins, plongeant le spectateur dans un autre univers : un monde abstrait.

Marie-Laure Vareilles

ABSTRAIT

Marie-Laure Vareilles tient son inspiration de ses nombreux voyages notamment ceux réalisé en Asie . C’est à son retour, sous formes de montagnes inspirés par ses rencontres et remplis de poésie que ces photographies prennent vie. C’est entre imaginaire et réalité que Marie-Laure Vareilles plonge le spectateur. Notre imagination attribut à ses photographies une histoire propre à chacun. Comme elle le dit elle même « je veux qu’en le regardant, le spectateur invente sa propre histoire pour que le photomontage prenne vie en fonction de l’imagination de chacun. »

Thibaud Poirier

ABSTRAIT

" Pour les séries des bibliothèques et des églises je voulais pouvoir ressentir une connexion avec ces lieux majestueux et partager comme un espace ayant une fonction identique à travers les siècles."

Thibaud Poirier a vécu son enfance dans de nombreuses villes du monde. Mais entre Houston, Montréal, Buenos-Aires ou Tokyo, c’est cette dernière qui l’a le plus influencé :
« J’y ai découvert l’ architecture , notamment de Tadao Ando, et c’est devenu une passion » explique-t-il, « aujourd’hui c’est le thème principal de ma photographie mais également mon activité professionnelle ».

Un de ses projets majeurs rassemble des photos de bibliothèques et d’églises :
« J’ai choisi les bibliothèques et les églises parce je voulais regarder à travers l'histoire et montrer comment un espace avec une fonction similaire pouvait être interprété de manière aussi différente géographiquement et à travers les siècles. »

nn

Polar Bear

Street Art

Derrière le pseudonyme, Polar Bear , se cache un artiste né en 1979 à Bordeaux. Il a choisi comme mode d’expression le , street art et le pochoir multicouche dont il couvre les murs des grandes villes comme Paris , Londres, Berlin ou Amsterdam. Il s’attache à ce que ses créations aient du sens et de la poésie. Son nom d’artiste, Polar Bear n’est pas choisi au hasard. Engagé pour la cause animale depuis son enfance, il lance en 2018 le projet Don’t make us history où l’on retrouve le slogan inscrit sous le pochoir d’un ours polaire, d’un gorille ou d’un essaim d’abeilles. Son pochoir Art is Life que dessine une petite fille à couettes était l’un de ses premiers et a fait le tour du monde. Il est aujourd’hui l’un des artistes majeurs de street art.