LAURENT DEQUICK

SHANGHAI THE TWO TOWERS

  • 1. Format
  • 2. Finition
  • 3. Encadrement

Choix du format

Choix de la finition

Montant total : Sans cadre

étape précedente

Choix du cadre

Montant total :

étape précedente
Edition limitée de 155,00$ à 4.380,00$

Choisir le format, la finition et le cadre

DÉTAILS DE L'OEUVRE

OPTIONS DE LIVRAISON

Disponible en galerie
Retrait immédiat en galerie
Livraison en galerie
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile, Collector, Giant, Exception
sous 10 jours, Gratuit

Plus d'informations concernant la livraison

L'artiste

Âgé d’une quarantaine d’années, Laurent Dequick est architecte de formation. Son travail s’en trouve marqué puisqu’il s’agit en premier lieu d’une réflexion sur la ville contemporaine et plus précisément sur le foisonnement de l’espace urbain. Le propos du photographe est de transmettre avec exactitude l’impression de frénésie qui découle de la densité de population et de l’activité en zone urbaine : « Au détour des rues, les lumières, les bruits, le trafic des voitures, le fourmillement des piétons, le mélange des odeurs, sont si prenants qu’aucune prise de vue unique ne peut en capter l’intégralité. Faudrait-il donc faire des choix ? Je ne le crois pas, je ne le veux pas ». Pour traduire en image cette « congestion » de vie urbaine, Laurent Dequick n’hésite pas à juxtaposer, superposer ou encore incruster les prises de vues. Il imbrique avec la même intensité des photographies représentant des ensembles architecturaux, des axes de circulation et des personnes. Il condense les images comme la ville condense la somme des vies de tous ses habitants. Son style n’est pas sans rappeler le cubisme dans son rendu proche de l’abstraction et dans sa représentation du Mouvement permanent.  ... Voir plus Voir moins

TOUTES SES PHOTOGRAPHIES

Au détour des rues, les lumières, les bruits, le trafic des voitures, le fourmillement des piétons, le mélange des odeurs, sont si prenants qu’aucune prise de vue unique ne peut en capter l’intégralité. Faudrait-il donc faire des choix ? Je ne le crois pas, je ne le veux pas.

LAURENT DEQUICK

AUTOUR DE L'OEUVRE

Laurent Dequick's purpose is to accurately convey an impression of frenzy which results from a density of population and activity in urban areas: "Along the streets, the lights, the noise, the traffic, the swarms of pedestrians, the blend of smells, are so fascinating that no single shot can entirely capture it. Do choices have to be made? I don't think so; I don't want to..." To translate this urban life "congestion" into an image, the photographer does not shy away from the juxtaposition, superposition or inlaying of shots. With the same intensity he overlaps photographs representing architectural complexes, main traffic routes and people. He condenses the images like the city condenses the sum of its inhabitants' lives. Dequick's style is reminiscent of cubism in its execution close to abstraction and in his representation of permanent movement.

INTERVIEW

Quel est le lieu que vous avez préféré prendre en photographie ? Pourquoi ?
Je suis un amoureux inconditionnel de Venise. Et bien que chacune des villes que j’ai photographiées m’a apporté beaucoup de plaisir, Je continue à m’émerveiller à ...

LIRE TOUTE L'INTERVIEW

DÉTAILS DE L'OEUVRE

Date de la prise de vue

26 août 2016

Sujet de l'oeuvre

Photographie d'art en édition limitée

 
Paris, New York, Tokyo...

Plus de 90 galeries dans le monde pour découvrir nos collections et bénéficier de l'expertise de nos galeristes.

Trouver une galerie

 
Edition limitée et numérotée

Toutes les photographies sont fournies avec leur certificat d'authenticité en édition limitée et numérotée.

Découvrir

 
 
Tirages en qualité galerie

Des tirages argentiques réalisés dans notre laboratoire professionnel YellowKorner sous la supervision des artistes.

Notre laboratoire

Retrait gratuit en galerie

Emballage sécurisé, échanges et retours gratuits.

Nos garanties

Nos artistes phares

KODAK COLORAMA DISPLAY COLLECTION - PETER GALES

Launching this collection were giant images by Kodak, in the hall of Grand Central Station in New York, which the firm used at the time to proclaim its photographic omnipotence. Used as advertising tools in the legendary Manhattan train station from 1950 to 1990, the plastered im...

DAMIEN DUFRESNE

Damien Dufresne le dit lui-même : « Je laisse parler mes mains ». Sa démarche est singulière en ce qu’elle se situe à la croisée des chemins entre le maquillage, le body art, la direction artistique et la photographie. Le résultat impressionne tant il est complexe, technique et b...

LUDWIG FAVRE

Né à Senlis en 1976, Ludwig Favre vit et travaille aujourd’hui à Paris. Des études d’histoire de l’art, de multimédia et d’audiovisuel mais également la transmission d’une passion entre un père et son fils sont autant de moyens qui ont formé l’œil du photographe, sensible à la re...