< >

NORBERT GHISOLAND

PORTRAIT 55283

  • 1. Format
  • 2. Finition
  • 3. Encadrement

Choix du format

Choix de la finition

Montant total : Sans cadre

étape précedente

Choix du cadre

Montant total :

étape précedente
Edition limitée de 145,00$ à 4.420,00$

Choisir le format, la finition et le cadre

DÉTAILS DE L'OEUVRE

OPTIONS DE LIVRAISON

Disponible en galerie
Retrait immédiat en galerie
Livraison en galerie
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile
sous 10 jours, Gratuit
Livraison à domicile, Collector, Giant, Exception
sous 10 jours, Gratuit

Plus d'informations concernant la livraison

L'artiste

Sous les noirs et blancs de Norbert Ghisoland se révèle une fratrie unie pour faire connaître l'oeuvre magistrale laissée derrière leur père et grand-père. Ce ne sont pas moins de 45.000 images sur plaques de verre retrouvées dans le grenier familial qui représentent l'étendue phénoménale du talent du photographe. Né en 1878 à La Bouverie en Belgique, il hérite du matériel photographique destiné à l'un de ses frères disparu. Fils cadet assigné à la menuiserie, il suivra un apprentissage chez Charles Galladé entre 1897 et 1900 pour devenir à  son tour photographe. Jusqu'à sa mort en 1939, Norbert Ghisoland capturera ses contemporains dans sa boutique, Grand'Rue à Frameries, laissant un témoignage exceptionnel et poignant. Outre l'intérêt sociologique, historique et ethnologique, son art du portrait collectif qui possède plus d'un parallèle avec celui d'August Sander, séduit les connaisseurs par sa cohérence structurelle. Il sera lentement offert aux regards à partir de 1991 grâce à des expositions menées en France, en Grèce, en Belgique, au Luxembourg et notamment en 2013, lorsque après avoir été découvert par Cindy Sherman, il est exposé à la 55ème Biennale de Venise.  ... Voir plus Voir moins

TOUTES SES PHOTOGRAPHIES

AUTOUR DE L'OEUVRE

Norbert Ghisoland took photographs during the years 1920-1930 of the population of Frameries in the Belgian region of Borinage where his studio was located. This former mining area survived through coal extraction and created both the wealth of its owners and the poverty of a working class that laboured under the difficult conditions of coal. As a village photographer, Norbert Ghisoland saw all of the social classes come and go, and notably the class that he had sought to flee, as he was himself the son of a miner. Newborn babies, cyclists, newlyweds, multi-generational families, boxers, farmers, soldiers, all are present in their Sunday best, dressed for the special ritual of having their photograph taken in his old-fashioned studio. The photographer unquestionably demonstrated great finesse in offering the freedom to express themselves to each of his models, to try their luck at assuming real stature before the lens. His formal rigour and technique lent his photographs a density that his descendants found moving and that commanded the respect of the world of photography. He accumulated over 90 000 images without ever attempting to order them, nor even perform selections among them, and of which only half were to be preserved.

Photographie d'art en édition limitée

 
Paris, New York, Tokyo...

Plus de 90 galeries dans le monde pour découvrir nos collections et bénéficier de l'expertise de nos galeristes.

Trouver une galerie

 
Edition limitée et numérotée

Toutes les photographies sont fournies avec leur certificat d'authenticité en édition limitée et numérotée.

Découvrir

 
 
Tirages en qualité galerie

Des tirages argentiques réalisés dans notre laboratoire professionnel YellowKorner sous la supervision des artistes.

Notre laboratoire

Retrait gratuit en galerie

Emballage sécurisé, échanges et retours gratuits.

Nos garanties

Nos artistes phares

LUDWIG FAVRE

Né à Senlis en 1976, Ludwig Favre vit et travaille aujourd’hui à Paris. Des études d’histoire de l’art, de multimédia et d’audiovisuel mais également la transmission d’une passion entre un père et son fils sont autant de moyens qui ont formé l’œil du photographe, sensible à la re...

THIBAUD POIRIER

Enfant d’expatrié, Thibaud Poirier a connu vécu son enfance dans de nombreuses villes du monde. Mais entre Houston, Montréal, Buenos-Aires ou Tokyo, c’est cette dernière qui l’a le plus influencé : « J’y ai découvert l’architecture, notamment de Tadao Ando, et c’est devenu une pa...

BERNHARD HARTMANN

Né en Francfort en 1955, Bernhard Hartmann débute à 18 ans comme photographe de presse pour un journal allemand. Autodidacte, il suit des études d’art et devient photographe de paysage après avoir découvert ce medium à l’aide du Polaroid de ses parents. Il crée des images dramati...