Livraison GRATUITE en galerie | Retours & échanges GRATUITS
Photographie d'art en édition limitée

Scott Kelby a commencé au début des années 1980 en tant que photographe de voyage et de portrait avec un studio basé en Floride centrale aux Etats-Unis, mais c'est sa transformation vers la photographie numérique au milieu des années 1990 qui a relancé sa passion pour la photographie. Aujourd'hui, il parcours le monde en photographiant certains des lieux les plus captivants et les plus exotiques. L'artiste fais également du travail d'information pour un fil de nouvelles sportives, couvrant des événements sportifs professionnels.


Explorer la collection

Entrevue avec Scott Kelby

Comment est née votre passion pour la photographie ?
Elle est née la première fois que mon frère aîné est rentré d'un voyage en Europe avec de grandes estampes. Il me les a montrés, et elles étaient si belles que j'en étais impressionné. J'étais comme ça : "Attends une minute ! Tu as vraiment pris ça ! » Cela m'a beaucoup intéressé, et mon frère m'a appris à utiliser un appareil photo.

Des sources d'inspiration parmi des artistes ?
J'adore les photographies de voyages d'Elia Locardi; les portraits de Joe McNally; et les photographies d'aviations de Moose Peterson. Ils sont maîtres de ce qu'ils font. Il y a tellement d'artistes qui font des choses intéressantes aujourd'hui, comme les images fascinantes de Trey Ratcliff du festival Burning Man chaque année. Il vous emmène dans un univers alternatif avec ces images. Même chose avec les images de Dubaï de Daniel Choeng avec les gratte-ciels qui percent les nuages. Ils sont tellement surréalistes, mais en même temps, tellement réels.

Explorer la collection

image2

L'univers architecturale de Scott Kelby

Qu'est-ce qui vous attire dans l'architecture théâtrale ?
J'ai toujours été un fan du théâtre en général, et je pense qu'il y a quelque chose de très spécial dans l'espace où ces spectacles ont lieu. Vous êtes entouré d'une telle beauté dès que vous franchissez la porte - jetez un coup d'œil au lobby du Palais Garnier. Le lobby est peut-être encore plus beau que le théâtre lui-même, et le théâtre est magnifique. Le hall qui mène au balcon donnant sur les rues de Paris - vous pourriez facilement le confondre avec le château de Versailles. Le soin et l'artisanat qui entrent dans ces salles sont très spéciaux. Lorsque vous vous tenez dans un théâtre classique comme le Royal Albert Hall de Londres - vous pouvez sentir quelque chose dans l'air. C’est un endroit spécial. C'est là que la magie se produit. Où les gens sont amenés à déchirer, ou à encourager avec joie, ou à sauter à leurs pieds. Comment ces sites ont l'air important ? - Ils préparent la scène ... pour la scène.

Comment décririez-vous votre travail en quelques mots ?
"Je veux que mon spectateur ait l'impression de partager un moment de calme, dans un endroit spécial."

Explorer la collection

image3

Les lieux insolites de l'artiste

Quel endroit avez-vous le plus aimé prendre en photo ? Pourquoi ?
J'aime Paris. Il n'y a pas d'autre endroit comme ça sur terre. J'y suis allé une douzaine de fois, mais c'est la seule ville où j'ai l'impression de n'avoir même pas gratté la surface. Il y a une nouvelle histoire, un repas incroyable et une nouvelle aventure dans tous les coins.

Comment sélectionnez-vous les lieux que vous prenez en photographie ?
Je me rends souvent dans une ville pour photographier un édifice ou une cathédrale en particulier, mais je suis souvent en vacances avec ma merveilleuse famille, qui est incroyablement favorable à ma photographie. Chaque année, j'organise une marche mondiale de photos(depuis 11 ans cette année) et plus de 1000 villes du monde y participent (100% des profits étant versés à l'orphelinat Springs of Hope de Nakuru, au Kenya), et chaque année je dois choisir un nouvel endroit à photographier. Cette année, j'espère que ce sera au Maroc, dans la ville de Fès. Puis après avoir organisé la marche, direction la ville bleue et quelques nuits au Sahara. Je suis tellement excité.

Explorer la collection

image4

Une série intemporelle

Une anecdote pour votre série de photographies ?
Une des choses que je voulais faire avec cette série est de rendre chaque image aussi intemporelle que possible, en ce qui concerne le moment où la photo a été prise. Je voulais enlever autant d'indices que possible sur un laps de temps, et cela signifiait pour la plupart d’obtenir une autorisation spéciale pour photographier l'espace vide, soit avant ou après les heures de pointes. Ma préférence était toujours le matin, donc c’était pratique. Le fait de photographier sans aucun visiteur ou touriste, chaque fois que cela était possible était un facteur important pour obtenir un look intemporel."

Quel message souhaitez-vous transmettre à travers vos photos ?
Je veux que le spectateur découvre ces lieux épiques tels qu'ils étaient lors de leur première ouverture, mais pour les voir avec les couleurs vibrantes, les détails et les dimensions que les incroyables caméras d'aujourd'hui peuvent capturer. Je veux qu'ils soient emmenés à une autre époque et imaginez le frisson de la soirée d'ouverture, ou le silence tranquille d'une bibliothèque de monastère, ou l'agitation d'une gare ferroviaire classique à son apogée, tout en utilisant les outils et la vision artistique d'aujourd'hui. Une façon dont ils n'ont peut-être jamais eu auparavant.

Explorer la collection

image5

L'expertise postproduction

Quelle est l'importance de la postproduction dans votre photographie ?
En tant que rédacteur en chef et éditeur du magazine ‘Photoshop User, je pense que la post-production est simplement une autre partie du processus, tout comme Ansel Adams l'a fait avec ce merveilleux travail. J'ai mon propre code de déontologie quand il s'agit de post-traitement - je veux utiliser Photoshop pour faire ressortir les choses que mon appareil photo a capturé mais qui sont perdues dans le processus de capture. Je n'aime pas ajouter des choses qui ne sont pas là. Je n'aime pas m'éclipser pour un meilleur ciel, ou mettre des gens dans une scène qui n'étaient pas là. En fait, pour mon post-traitement, je suis susceptible d'enlever quelque chose de distrayant, mais très peu susceptible d'ajouter quelque chose pour rendre l'image plus intéressante. Je suis dans ma phase "less is more" quand il s'agit de post-traitement. Je n'aime pas mon ampli sur 11.

Explorer la collection

image6

Ses prochains pas

Qu'aimeriez-vous photographier pour votre prochaine série ?
Je suis autant attiré par l'architecture moderne que par l'architecture classique, et j'ai eu la chance de pouvoir photographier des bâtiments et des lieux extraordinaires dans le monde entier. Aujourd'hui, l'architecture des musées et des bibliothèques modernes m'intrigue vraiment et je voudrais en faire plus de cela. De plus, j'aime avoir un projet qui me fait voyager.

Explorer la collection

image7

Le choix YellowKorner de Scott Kelby

Quelles photos célèbres vous ont impressionné ? Et lesquels aimez-vous chez YellowKorner ?
Plus récemment, je suis tombé amoureux d'Annie Lebowitz, après une longue période sans être fan. C'était la série Princess qu'elle a faite pour Disney - c'était tout simplement incroyable, et soudainement la lumière s'est allumée pour moi et pour son travail, et une fois je suis devenu fou pour les portraits de groupe qu'elle a fait, en particulier pour Vanity Fair. Je ne pense pas qu'il y ait quelqu'un qui les fasse mieux.

Ici sur YellowKorner, il y a tellement d'artistes talentueux. J'adore les scènes de Paris du photographe français Serge Ramelli. Son utilisation de la couleur rend vraiment la ville vivante. J'aime aussi le travail d'un autre artiste français - Laurent Dequick - un tel sens du mouvement et de l'excitation. Vraiment merveilleux et différent. La photographe argentine Romina Ressia a une vieille série de portraits de maîtres que j'aime, et même si je ne me considère pas comme un fan de la photographie animalière, Klaus Tiedge pourrait me faire changer d'avis. Hou la la! La quantité de talent qu'il exerce est très humiliante.

Explorer la collection

image8
Ce site utilise des cookies

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus