“ "Photographier des lieux de vie implique de représenter, ne serait-ce que par l''évocation, le temps qui passe. Mon propos est le ressenti, l''émotion qui découle de la juxtaposition d''instants pluriels". Si la photographie fige à jamais un instant, l''artiste additionne les moments comme il superpose les clichés. L''accumulation crée une vibration et réinvente la chronophotographie. Les effets de ralentis et de mouvements décomposés donnent une vision inédite et frénétique de l''activité urbaine.

Details

1. Choisir les dimensions
Nos formats

Classique

24 x 36cm

Sélection

30 x 45cm

Grand

60 x 90cm

Géant

100 x 150cm

Collection

120 x 180cm

Exception

150 x 225cm

Classique

24 x 36cm

Sélection

30 x 45cm

Grand

60 x 90cm

Géant

100 x 150cm

Collection

120 x 180cm

Exception

150 x 225cm

product.actions.title

Add to cart options
Veuillez choisir les dimensions
  • Livraison GRATUITE en galerie
  • Retours GRATUITS sous 15 jours
  • Plus d'infos
Livraison
Frais de livraison en galerie
Gratuit
Frais de livraison à domicile
Format Livraison standard
Classique, Selection, Grand format 10€
Géant, Collector, Exception 79€
Retour
Vous avez 15 jours pour effectuer une demande de retour ou d'échange. Pour cela, il vous suffit de prendre contact avec notre service client qui vous indiquera la marche à suivre.
L'artiste

Laurent Dequick

Ce photographe, âgé de 40 ans, est architecte de formation. Son travail s’en trouve marqué puisqu’il s’agit en premier lieu d’une réflexion sur la ville contemporaine et plus spécifiquement sur le foisonnement de l’espace urbain moderne. Le propos de Laurent Dequick est de transmettre avec exactitude l’impression de frénésie qui découle de la densité de population et de l’activité en zone urbaine: « Au détour des rues, les lumières, les bruits, le trafic des voitures, le fourmillement des piétons, le mélange des odeurs, sont si prenants qu’aucune prise de vue unique ne peut en capter l’intégralité. Faudrait-il donc faire des choix ? Je ne le crois pas, je ne le veux pas… » Pour traduire en image cette « congestion » de vie urbaine, le photographe n’hésite pas à juxtaposer, superposer ou encore incruster les prises de vues. Il imbrique avec la même intensité des photographies représentant des ensembles architecturaux, des axes de circulation et des personnes. Il condense les images comme la ville condense la somme des vies de tous ses habitants. Le style de Dequick n’est pas sans rappeler le cubisme dans son rendu proche de l’abstraction et dans sa représentation du Mouvement permanent.

La qualité YellowKorner

Des tirages de qualité magnifiés par une finition experte

En savoir plus

Récemment consultés