Livraison express GRATUITE en galerie | Retours & échanges GRATUITS
Photographie d'art en édition limitée

Damien Dufresne le dit lui-même : « Je laisse parler mes mains ». Sa démarche est singulière et se situe à la croisée des chemins entre le maquillage, le body art, la direction artistique et la photographie. Le résultat impressionne tant il est complexe, technique et beau. Maquilleur de profession depuis plus de trente ans, Damien Dufresne s’est toujours exercé à l’image et réalise des photographies de ses maquillages depuis quelques années. Habitué des collaborations avec les entreprises les plus prestigieuses de la beauté, telles que Amore Pacific, Intercos, Gamma Croma ou encore L’Oréal, la photographie s’est progressivement imposée à lui comme un moyen d’aller plus loin, de surprendre et d’expérimenter à travers les supports qu’offrent les visages et les corps de ses modèles, sans trahir leur personnalité.

Explorer la collection

Comment est née votre passion pour la photographie ?
J’ai travaillé longtemps en studio en tant que maquilleur, à côté du photographe, c’est là qu’est née l’envie de faire les photos moi-même.

Qu’est-ce qui vous attire dans la photographie de Portraits ?
Je ne fais pas seulement du portrait, mais il est vrai que quand je me rapproche du personnage j’ai le sentiment de pouvoir percevoir plus d’émotion.

Qu'aimeriez-vous photographier pour votre prochaine série ?
Je ne sais pas. Mais ce sera forcément dans la continuité de mon travail actuel.

Explorer la collection

image2

Le maquillage est-il un élément majeur pour vos photographies ?
Je ne considère pas mon travail comme du maquillage, pour moi le maquillage est synonyme de beauté et de féminité. Mon travail est de peindre des visages, d’inventer des personnages, de créer d’autres matières de peau, je joue avec les textures, les superpositions, les couleurs.

Comment choisissez-vous vos sujets pour vos photographies ?
Je ne choisis pas de sujets, je choisis des modèles. Ou plutôt je les rencontre au hasard. Le sujet c’est le model, le model c’est mon inspiration. C’est lui qui donne la vie à mon travail. Pour moi la créativité est avant tout synonyme de liberté. Je n’aime pas les concepts, je cherche des images qui me touchent, qui me parlent. Ce qui m’intéresse c’est l’émotion. Et puis bien sûr mon humeur, certains jours je pars sur du blanc, certains jours sur du noir, je suis comme tout le monde… fragile.

Explorer la collection

image3

Comment décririez-vous votre travail en quelques mots ?
Il est difficile de définir son propre travail ou même d’en parler. Mais si je dois vous donner seulement quelques mots je dirais : instinctif, intuitif.

Quel moment avez-vous le plus aimé prendre en photo ? Pourquoi ?
La première fois ou j’ai mis deux personnages dans mon cadre. Jusque-là je n’avais dirigé qu’un seul personnage et le jour ou le deuxième personnage est entré dans mon viseur, j’ai su que ce travail allait devenir une passion.

Explorer la collection

image4

Quels sont vos photographes préférés chez YellowKorner ?
Laurent BAHEUX, Nicolas GUERIN, Lee JEFFRIES, Juliette JOURDAIN, Mathieu RICARD, Maria SVARBOVA …

Avez-vous des anecdotes sur vos photographies YellowKorner ?
A part Rise dont le modèle est Marco Silva, les quatre autres portraits sont ceux de Lin Jun Han, un jeune architecte Taïwanais que j’ai rencontré sur un marché aux puces, nous avions été séduits par la même petite statue de bouddha, nous voulions l’acquérir tous les deux et on a engagé la conversation. J’avais un shooting prévu le lendemain et un de mes modèles s’était désisté, Je lui ai donc proposé de le remplacer. C’était en 2012 et notre collaboration, qui dure encore, s’est transformée en amitié.

Explorer la collection

image5
Ce site utilise des cookies

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus