Olivier Lavielle

Agé d’une trentaine d’années, Olivier Lavielle affirme ne trouver aucun intérêt esthétique à l’époque contemporaine. Dans des mises en scène dignes d’Hollywood, le photographe met à l’honneur les symboles, des années 30 à 70, d’une Amérique triomphante et légendaire. Son monde est teinté de Jazz, de Swing, de Blues, de Rock’n’roll et d'une pincée de Disco. Insensible à l’esthétique de son époque, c’est exclusivement en noir et blanc que ses sujets s'expriment le mieux.

Lire davantage